On dit qu’ un homme en bonne santé souhaite mille voeux mais qu’ un homme malade n’ a que l’ un- de revenir d’ une maladie. Quand même, pendant la période de Noël et de la Nouvelle Année, tout le monde, d’ une manière ou d’ une autre, éblouissé par la lumière des éclairages de Noël, qui brillent au long des rues de Londres, Paris, Berne, souhaite au moins quelques voeux. Nous décidons inconsciemment qu’ en ce temps- là, nous n’ aurons pas tant de mal, que nous n’ aurons pas tant de problèmes…Nous mettrons notre le plus beau sourire et nous aborderons au conte de Noël, vêtus en manteaux de fête. Nous nous hâtons comme possédés dans les rues ornées, bien que les portes des grands magasins soient ouvertes jusqu’ à tard dans la nuit et les cafés et boîtes de nuit ne soient pas fermés jusqu’ au matin. Nous achetons tout dont nous avons ou n’ avons pas besoin, nous nous souvenons des gens qui nous sont chers ou moins chers, car, pendant la période de Noël il faut que chacun pardonne. C’ est pourquoi nous pardonnons à ceux qui ne nous ont pas répondu au téléphone et à ceux qui nous ont fermé leurs portes au moment quand nous en avions le plus besoin.
vat365-La clé pour s' éclater pendant la période de NoëlPendant la période de Noël et de la Nouvelle Année personne ne devrait être seul. Si quelqu’ un décidait volontairement de ne pas sortir et de rester chez soi, derrière la porte fermée à clé de son appartement, il devrait être bordé sous le plaid avec quelqu’ un qu’ il aime le plus. Il est beau de regarder par la fenêtre basculante les colonnes de joyeux gens chantants, tandis que les flocons chatouillent les visages. Il est aussi beau de boire du chocolat chaud tandis que la chambre est remplie du parfum de cannelle et des bâtonnets aromatiques. Encouragés de l’ atmosphère de fête, nous n’ avons pas honte d’ être vêtus en chandails de Noël les plus laids à rennes dont les balles brillent, ou à pingouins qui portent les bonnets comme Père Noël. Bien que les chandails comme ça devraient être fermés à clé au plus profond du placard dont la serrure devrait être bloquée pour que nous ne les trouvions plus jamais, pour la fête de Noël nous rivalisons qui arrachera le chandail le plus absurde de son placard. Car, pendant la période des fêtes, la pacotille sera aussi pardonnée.
Seulement ceux qui ont des enfants connaissent leur grande joie tandis qu’ ils attendent Père Noël. La fête a le sens propre en les regardant quand ils, tout enfiévrés contrôlent si la porte d’ entrée sont ouverte avec la clé pour que Père Noël puisse se glisser dans la chambre pour laisser les cadeaux sous le sapin de Noël. Cette joie d’ enfants est vraiment indescriptible quand le matin ils courent de leurs petites chambres pour ouvrir les cadeaux. Les parents fondent de joie lorsqu’ un rire joyeux d’ enfants résonne autour de la chambre et un film amusant s’ entend jusqu’ au maximum.
La période des fêtes est une occasion de s’ arreter, de reprendre haleine, de réfléchir de tout ce que nous avons ou n’ avons pas fait l’ année précédente. C’ est le temps quand nous faisons une liste des décisions de Noël que nous ne réaliserons pas le plus souvent. Nous nous promettons plus de calme, plus de livres, plus de temps pour nos amis ou nos enfants. Nous écrivons sur le papier combien de kilos nous devons maigrir, où nous allons voyager…
La nature humaine est étrange, et la façon nous voyons les choses. Comme s’ il fallait toujours avoir un motif de se changer en mieux, ou avoir une raison de justifier ses actions…Bien que la Nouvelle Année et le Noël soient vraiment la période qui nous donne la motivation, tous nous devrions savoir mieux que ça. Noël ou pas Noël, il faut pardonner. Il faut ouvrir la porte de notre appartement, mais aussi la serrure de notre propre coeur à tous qui sont nos amis ou qui voudraient être nos amis. Il faut aider à ceux qui ont besoin de notre aide au temps où nous ne sommes pas éblouissés par la lumière des éclairages et la décoration. Notre coeur peut être assez grand pour tous, et en donnant le bonheur aux autres nous ne pouvons pas devenir plus pauvres. Car, le bonheur est une seule chose au monde qui se multiplie quand se partage…